Panorama des présidents américains

C'est finallement Barack Obama qui vient compléter la galerie de portraits en devenant le 44ème président des Etats-Unis. Pour chacun des présidents, j'ai retenu quelques faits marquant de leur passage à la Maison Blanche, petit rappel en images :



1.George-Washington.jpeg

1. GEORGE WASHINGTON : 1789-1797

Lorsque que le Congrès de la toute nouvelle nation se réunit, il cherche un chef de l'exécutif capable de synthétiser les exigences des uns et des autres. Le président doit être indépendantiste, fédéraliste, et garantir le pouvoir des Etats. George Washington est la personne idéale. Commandant en chef des troupes lors de la guerre d'indépendance (1776-1781), il est un véritable meneur d'hommes. Elu à l'unanimité le 4 mars 1789, il effectue deux mandats successifs. Lors de son départ en 1797, il recommande aux Etats-Unis d'intervenir le moins possible dans les affaires du monde et surtout de ne pas s'allier avec une nation européenne en cas de conflit en Europe.




undefined



2. JOHN ADAMS : 1797-1801

Fédéraliste, John Adams joue un rôle important vers l'indépendance, en s'opposant au Stamp Act de 1765, un prélèvement d'impôt sur les colonies américaines voulu par la couronne britannique. Il fait des études de droit après avoir voulu être pasteur. Pendant son mandat, la capitale fédérale est transférée de Philadelphie à Washington. Il s'oppose vigoureusement à son vice-président Jefferson qui le battra en 1801, il meurt le 4 juillet 1826, date du cinquième anniversaire de l'indépendance.





3.thomas-jefferson.jpg


3. THOMAS JEFFERSON : 1801-1809

Architecte, philosophe, Thomas Jefferson est surtout l'auteur de la Déclaration d'Indépendance de 1776 et du fameux droit à la "recherche du bonheur" inscrit noir sur blanc dans ce texte. Il est secrétaire d'Etat de 1790 à 1793 sous George Washington. Leader du clan qui fondera par la suite le Parti démocrate en 1837, il est élu président en 1801. Il pense que l'Etat fédéral doit surtout s'occuper des affaires extérieurs. Il fait deux mandats.




4.James-Madison.png




4. JAMES MADISON : 1809-1817

Son passage à la Présidence est marqué par la guerre contre l'Angleterre entre 1812 et 1815. Fédéraliste, partisant d'un pouvoir central fort, c 'est sous sa présidence, après un incendie en 1814, que la Maison Blanche devient blanche.







undefined

5. JAMES MONROE : 1817-1825

Sa carrière est fulgurante, né d'une famille de propriétaires terriens de Virginie, il arrête ses études de droit pour s'engager dans la guerre d'indépendance. Il est élu à la Chambre de son Etat pour la première fois à 24 ans, puis il devient secrétaire d'Etat et secrétaire à la guerre sous Madison. Il est élu président en 1817. Mandat marqué par sa politique étrangère, il achète la Floride à l'Espagne. Inspiré par Adams, son secrétaire d'Etat, Monroe avertit l'Europe qu'aucune tentative de colonisation sur le sol américain ne sera tolérée, en contrepartie, il renonce à toute implication dans la guerre en Europe. Cette idée sera respectée jusqu'à l'entrée des Etats-Unis dans la première guerre mondiale.






6.John-Quincy-adams.jpg





6. JOHN QUINCY ADAMS : 1825-1829

Fils du 2ème président, il s'interrese beaucoup à la diplomatie. Il est plusieurs fois nommé ambassadeur en Europe. Secrétaire d'Etat de Monroe il participe à l'entrée de la Floride dans l'Union. Sa présidence ne marque pas les esprits, Il possède toutefois de réelles convictions anti-esclavagistes et fonde la Smithsonian Institution.








7.andrew-jackson.jpg

7. ANDREW JACKSON : 1829-1837

C'est le premier président issu du peuple. D'origine irlandaise, enrôlé à 13 ans dans la guerre d'indépendance, planteur de coton dans le Tennessee, il se bat contre les Anglais et les Indiens Crees en 1814 et 1815. Très populaire, il entre à la Maison Blanche après une carrière au Sénat. Pour fêter sa victoire, il fait ouvrir le bâtiment à la foule, se qui provoque un énorme désordre, les gens montent sur les chaises et les tables, des bagarres éclatent, des verres et des vases précieux sont brisés. On est obligé d'évacuer le président par sécurité.





8.martin-van-buren.jpg




8. MARTIN VAN BUREN : 1837-1841

Il ne laisse pas un grand souvenir dans l'histoire américaine. Né à New York, il est vice-président de Jackson. Il entre à la Maison Blanche en 1837 alors que sévit la "panique de 1837", créée selon lui par l'extension trop rapide du crédit dans la société. Il s'oppose à l'entrée du Texas dans l'Union, se qui lui coûtera sa réélection.







9.William-Henry-Harrison.jpg




9. WILLIAM HENRI HARRISON : 1841

Le malheureux n'a été président des Etats-Unis que pendant un mois à peine. C'est le premier président à mourir pendant son mandat, des suites d'une pneumonie. Il est cependant le premier président Whig, un des Parti qui sera à l'origine du futur Parti républicain fondé en 1854.








10.John-Tyler.jpg






10. JOHN TYLER : 1841-1845

Vice-président de William H. Harrison, il entre en fonction en mai 1841 à la mort de ce dernier. Il est par le fait le premier vice-président à devenir président du fait du décé en fonction de ce dernier. Lui aussi du Parti Whig, il prépare l'annexion du Texas.









11.john-knox-polk.jpg




11. JAMES KNOX POLK : 1845-1849

Aujourd'hui compétement oublié, c'est sous ce président que les Etats-Unis vont agrandir de façon considérable leur territoire vers l'ouest. En quatre ans de mandat, vont entrer le Texas, le Nouveau-Mexique, la Californie, l'Arizona, le Nevada, l'Utah, l'Orégon, l'Etat de Washington, l'Idaho, plus une partie du Wyoming et du Colorado.







12.Zachary-Taylor.jpg





12. ZACHARY TAYLOR : 1849-1850

Héro national de la guerre contre le Mexique, il meurt en fonction à l'âge de 66 ans. Il est favorable à l'expansion territoriale de l'Union et facilitera l'intégration de la Californie. A noter qu'avant d'être élu président, Taylor ne fût jamais élu, ni même inscrit dans un parti politique.







13.-Millard-fillmore.jpg





13. MILLARD FILLMORE : 1850-1853

Avocat originaire de l'Etat de New-York, il arrive à la Maison Blanche alors que le débat sur l'esclavage fait rage. Le compromis de 1850 voté au Congrès laisse l'Utah et le Nouveau-Mexique décider de l'autorisation ou de l'abolition, la Californie, elle, est déclarée Etat libre et le district de Columbia (qui gère la capitale fédérale Washington) interdit le commerce d'esclaves






14.franklin-pierce.jpeg





14. FRANKLIN PIERCE : 1853-1857

Favorable à l'esclavage alors même qu'il est originaire du New Hampshire (Nord), son parti refuse de l'investir comme candidat pour un deuxième mandat, signe de tensions entres les démocrates dû à la présidence controversée de Pierce.








15.james-buchanan.jpg




15. JAMES BUCHANAN : 1857-1861

Brillant avocat, il entre chez les fédéralistes, puis siège à la Chambre des représentants, puis au Sénat chez les démocrates. Secrétaire d'Etat du président Polk, ambassadeur à l'étranger, il gère des dossiers internationaux. Il échoue cependant pendant sa présidence à empêcher la sécession des Etats du Sud et la guerre civile qui en découle.






 
undefined


16. ABRAHAM LINCOLN (républicain) : 1861-1865

L'un des plus grands présidents des Etats-Unis, né dans l'Illinois, rien ne prédispose le jeune Lincoln à devenir un jour le premier homme du pays. Il devient avocat, entre à l'Assemblée de son Etat natal en 1830. En 1845, alors que le débat fait rage sur la question de l'esclavage, il participe à la fondation du Parti républicain et prend une position médiane sur le sujet : en effet il réfute l'abolition et veut contenir l'esclavage dans les Etats où il existe. En plaçant l'autorité de l'Etat au dessus de tout pendant son mandat, il réussit à garder l'unité du pays après 4 ans de guerre civile, qui ont fait 600 000 morts. L'escalvage est lui aboli en 1865. Lincoln est réélu, puis assassiné en avril 1865 par un sudiste dans sa loge au théâtre.




17.andrew-Johnson.jpg



17. ANDREW JOHNSON (démocrate) : 1865-1869

Orphelin, né en Caroline du Nord, Johnson entre rapidement en politique après avoir été tailleur dans le Tennessee.Démocrate modéré, il est élu vice-président de Lincoln en 1861. Lorsque ce dernier est assassiné, Jonhson est propulsé à la Maison Blanche et a la lourde tâche de réconcilier et de reconstruire le pays après la guerre de Sécession. Il ne s'entend pas avec les républicains, majoritaires au Congrès. Une procédure d'impeachment est enclenchée contre lui, inculpé par la Chambre des représentants, il est acquitté par le Sénat à une voix près.




18.Ulysses-Grant.jpg




18. ULYSSES SIMPSON GRANT (républicain) : 1869-1877

Premier président à effectuer deux mandats depuis 1833, Grant s'engage dans la guerre contre le Mexique pendant sa jeunesse. De retour, il accumule les petits boulots avant de servir de nouveau pendant la guerre de Sécession pour le Nord. Il apparaît comme un président faible. son deuxième mandat doit essuyer des scandales touchant certains de ses conseillers. Il tentera de se présenter une troisième fois sans succès.






19.rutherford-hayes.jpg




19. RUTHERFORD B. HAYES (républicain) : 1877-1881

Il est élu à la suite d'une grave crise électorale qui survient pendant le scrutin de 1876, le candidat démocrate était vainqueur en nombre de voix, pourtant, il perd la présidence après des sombres problèmes de décomptes dans quatre Etats. Hayes ne se représentera pas et finit sa vie en s'impliquant dans l'humanitaire.







20.james-garfield.jpg





20. JAMES ABRAM GARFIELD (républicain) : 1881

Alors que son destin politique parraissait prometteur, James Garfiel meurt tragiquement assassiné le 2 juillet 1881 sur le quai de la gare de Washington. Charles J. Guiteau, un officier déséquilibré, l'assassine donc quatre mois après son investiture.







21.chester-alan-arthur.jpg






21. CHESTER ALAN ARTHUR (républicain) : 1881-1885

Vice-Président de James Garfield, il va effectuer un mandat de président presque entier. Son administration est marquée par une crise agraire et par la réforme du service civil.








22.-Stephen-G.-Cleveland.jpg





22. STEPHEN G. CLEVELAND (démocrate) : 1885-1889

Né dans le New-Jersey, il fait des études de droit à Buffalo dans l'Etat de New-York. Maire de cette même ville en 1881, puis gouverneur l'année suivante, il accède à la Maison Blanche grâce à son programme de réformes. Il change la loi sur le service public. Il se représente en 1888 contre Bejamin Harrison et perd alors la présidence.









23.BenjaminHarrison.jpg





23. BENJAMIN HARRISON (républicain) : 1889-1893

Petit-fils de William Henry Harrison, le 9ème président américain, il est né dans l'Ohio. Après des études de droit, il entre chez les républicains et devient sénateur de l'Indiana. Il bat le président sortant Cleveland, en nombres de grands électeurs. Il perd son épouse pendant son mandat et épousera la nièce de cette dernière en 1896.






24.-Stephen-G.-Cleveland.jpg





25. STEPHEN G. CLEVELAND (démocrate) : 1893-1897

Cas unique dans l'histoire des Etats-Unis, Stephen Grover Cleveland est le seul président à ce jour à effectuer deux mandats non consécutifs. En 1892, il prend sa revanche sur Benjamin Harrison. Président respecté, il doit faire face à la crise monétaire de 1893. Il décède dix ans après la fin de son deuxième mandat.







25.William-mckinley.jpg




25. WILLIAM McKINLEY (républicain) : 1897-1901

Dernier président du XIXème siècle, il est assassiné le 6 septembre 1901 à Buffalo par un anarchiste. Son mandat est surtout marqué par la guerre contre l'Espagne. Après une victoire des Etats-Unis, ces derniers s'octroient les Philippines, Guam et Porto Rico. McKinley ouvre aussi la porte au dialogue avec la Chine.








26.TheodoreRoosevelt.jpg


26. THEODORE ROOSEVELT (républicain) : 1901-1909

Vice-président de McKinley, il prend ses fonction à la mort de ce dernier en 1901. Né à New York, il essaie sans succès d'y devenir maire. Il devient cependant gouverneur de l'Etat en 1898. Il participe à la guerre contre l'Espagne. Une fois président, il entreprend une politique ambitieuse de réforme de l'administration, lance une campagne de préservation de la nature et se pose en défenseur des petits travailleurs face aux grandes entreprises lors des grèves qui secouent l'Amérique industrielle. Il intervient pour favoriser la reprise des travaux du canal de Panama et s'implique pour mettre fin à la guerre entre les Russes et les Japonais. Il obtiendra d'ailleurs le prix Nobel de la paix pour ça en 1906. Il échoue à effectuer un troisième mandat.



27.William-Howard-Taft.jpg




27. WILLIAM HOWARD TAFT (républicain) : 1909-1913


Secrétaire à la guerre de Roosevelt, Taft bat Bryan lors des élections de 1908. Il reste malgré tout dans l'ombre de son prédécesseur. Hésitant, il est battu par Wilson quatre ans plus tard. En 1921, Taft est désigné chief justice à la Cour suprême. Il est le seul président, à avoir ensuite occupé cette fonction très importante.







28.Thomas-Woodrow-Wilson.jpg

28. THOMAS WOODROW WILSON (démocrate) : 1913-1921

C'est le premier démocrate à la Maison Blanche depuis seize ans et le premier président américain à avoir pris des décisions qui ont eu un impact planétaire. L'ère Wilson, est aussi celle de l'essor économique, militaire et politique des Etats-Unis. étudiant en droit à Princeton, dont il devient le président, il est élu gouverneur du New Jersey. Son mandat est marqué par le déclenchement de la première guerre mondiale. Il est contraint d'entrer dans la guerre après des attaques sous-marines allemandes contre des navires américains en 1917. Il établit ses fameux "14 points", base de l'armistice de 1918 et instaure l'idée d'une Société des Nations, ancêtre de l'ONU. Il est victime de deux attaques cardiaques en 1919 qui limitent son activité. C'est pendant sa dernière année de présidence, que la Cour Suprême donne le droit de vote aux femmes. Wilson reçoit le prix Nobel de la Paix en 1919.


29.warren-g.-harding.jpg





29. WARREN G. HARDING (républicain) : 1921-1923

Homme d'affaire, il choisit le Parti républicain lorsqu'il entre en politique fort de ses succès financiers. Sénateur, il bat le démocrate Cox en 1920. Un début de mandat sali par de multiples scandales financiers au sein de son administration, il meurt en 1923, de retour d'un voyage en Alaska.






30.John-calvin-coolidge.jpg





30. JOHN CALVIN COOLIDGE (républicain) : 1926-1929

Homme politique sans grande envergure, il est le premier surpris lorsqu'il devient président à la mort de Harding. Il a été sénateur, maire de Northampton,puis gouverneur. Il estime que l'Etat ne doit pas intervenir dans l'économie. Une conviction politique qui sera l'idée forte du Parti républicain.







31.Herbet-clark-hoover.jpg






31. HERBERT CLARK HOOVER (républicain) : 1929-1933

Il poursuit la politique de son prédécesseur et doit faire face au terrible mois d'octobre 1929, qui voit la Bourse s'éffondrer à deux reprises. Des millions d'américains sont touchés et beaucoup partent en exode vers l'Ouest.







undefined


32. FRANKLIN D. ROOSEVELT (démocrate) : 1933-1945

C'est la figure démocarte du siècle, et le président qui est resté le plus longtemps au pouvoir. Elu 4 fois, il effectue trois mandats et le début d'un quatrième, qu'il ne terminera pas, emporté par une hémorragie cérébrale, alors même que la seconde guerre mondiale n'est pas terminée. Dès son arrivée à la Maison Blanche il lance un vaste plan de reconstruction économique et sociale, le fameux New Deal. En politique étrangère, Roosevelt est obligé de rentrer dans le conflit mondial après l'attaque japonaise à Pearl Harbor en décembre 1941. Son épouse Eleanor a beaucoup influencé certaines de ses décisions. C'est sous Roosevelt que la communication politique a pris un véritable tournant.




33.Harry-S.-truman.jpg



33. HARRY S. TRUMAN (démocrate) : 1945-1953

Dernier vice-président de Roosevelt, il prend ses fonctions le 12 avril 1945, en pleine guerre mondiale. Il apprend par la même occasion que son pays possède l'arme atomique et début juillet, après seulement quatre mois passés à la Maison Blanche, il décide d'en faire usage contre le Japon. C'est lui qui lance le plan Marshall pour reconstruire l'Europe. Il prolonge la politique de Roosevelt sur le plan intérieur. En 1951, le 22ème amendement à la Constitution interdit à un président de faire plus de deux mandats, comme le souhaité George Washington.





undefined




34. DWIGHT D. EISENHOWER (républicain) : 1953-1961

Né au Texas, il effectue une brillante carrière militaire et sert dans les Philippines avec la général MacArthur de 1935 à 1939. Il est, lors de la seconde guerre mondiale le commandant suprême des forces alliées en Europe et est présent pour la fondation de l'OTAN en 1949. Modéré, on lui reproche sa molesse. Il étend cependant la sécurité sociale et supprime la ségrégation raciale dans l'armée. Il met également fin à la guerre de Corée et entreprend le dialogue avec l'URSS.






35.John-F.-kennedy.jpg



35. JOHN F. KENNEDY (démocrate) 1961-1963

Kennedy n'a été président que de janvier 1961 à novembre 1963, lorsqu'il est assassiné à Dallas. Au-delà de l'image glamour, largement fabriquée par lui-même, sa famille et ses conseillers, et du mytrhe qui s'installe à sa mort, JFK projette la présidence dans l'ère de la communication moderne. Premier catholique (et le seul jusqu'à présent) à la Maison Blanche,  il affronte les graves crises de la guerre froide à Berlin (construction du mur) et à Cuba (crise des missiles). Sur le plan intérieur, il fixe la "nouvelle frontière", un projet de société plus équilibrée, incluant la conquête spaciale.





36.-Lyndon-B.-johnson.jpg



36. LYNDON B. JOHNSON (démocrate) : 1963-1969

Vice-président de JFK, il prête serment dans l'avion qui le mène auprès de la dépouille de ce dernier, à Dallas.Physique austère, personnalité très différente de celle de Kennedy, il véhicule une image d'homme du Sud qui restera plutôt mauvaise. Il est cependant le premier président à lutter radicalement contre la ségrégation raciale en faisant passer les premières lois civiques (1965). Mais il est aussi l'homme de l'enlisement au Vietnam. Impopulaire, il ne se représente pas en 1968 : "Etre président, c'est comme être un crétin sous un orage de grêle. il n'y a rien à faire d'autre que d'être là et de se le prendre."





37.Richard-Milhous-nixon.jpg


37. RICHARD MILHOUS NIXON (républicain) : 1969-1974

Californien, après de brillantes études de droit, il devient avocat puis s'engage dans la marine en 1942 et sert dans le Pacifique sud. A la fin de la guerre, il entre à la Chambre des représentants puis au Sénat. Vice-président d'Eisenhower, il est candidat en 1960. Plus connu que Kennedy, il échoue pourtant. Il l'emportera en 1968 puis en 1972. Sa présidence est marquée par la guerre du Vietnam et le retrait des troupes américaines en 1973. Le scandale du Watergate précipite sa chute, face au cambriolage par ses hommes de l'immeuble du Parti démocrate en 1972, Nixon s'enferme dans le mensonge. Il préfère démissionner en août 1974 avant l'aboutissement de la procédure d'impeachment déclenchée par le Congrès.





38Gerald-R-Ford-copie-1.gif




38. GERALD RUDOLPH FORD (républicain) : 1974-1977

Entraîneur de football américain, mais surtout juriste, il est élu à 13 reprises en tant que représentant et fait parti de la commision Warren qui enquête sur la mort de Kennedy. A la démission de Nixon, il devient le seul président contemporain qui n'ait jamais été élu par le peuple américain. Sa présidence sera loin d'être brillante et l'opinion publique se souvient surtout de ses chutes et de ses gaffes.







39.James-Earl-carter.jpg



39. JAMES EARL CARTER Jr (démocrate) : 1977-1981

A la tête d'une grande exploitation d'arachides, il entame une carrière au Sénat de l'Etat de Géorgie en 1962 et en devient le gouverneur en 1970. Il entre à la Maison Blanche en battant de justesse Ford. Il est le premier président à lutter pour l'environnement. Son succès : les accords de Camp David entre l'Egypte et Israël en 1978. Il échoue cependant dans la gestion de la prise d'otages américains en Iran en 1979. Il est battu par Ronald Reagan en 1980.






40.-Ronald-W.-Reagan.jpg



40. RONALD WILSON REAGAN (républicain) : 1981-1989

Né dans l'Illinois, Ronald Reagan part en Californie pour être reporter radio puis acteur à Hollywood. Il s'y fait remarquer dans des films de série B, avant de devenir le patron du puissant syndicat des acteurs. En 1962, il entre au Parti républicain et est propulsé gouverneur de Californie à peine quatre ans après son entrée en politique. Une fois élu président, il applique un programme conservateur avec baisse des impôts et libéralisme économique, augmentant les inégalités sociales et creusant un déficit public important.




41.George-Herbert-Walker-bush.jpg

41. GEORGE HERBERT WALKER BUSH (républicain) : 1989-1993

Pur produit de l'establishment américain de la côte est, il est élevé dans une riche famille du Connecticut. Parcours sans faute, il sert dans le Pacifique comme pilote de la Navy pendant la seconde guerre mondiale. Au lieu d'entrer dans la banque de son père Prescott Bush, George et son épouse Barbara vont vivre au Texas où ils s'enrichissent dans le pétrole. Il sera successivement représentant à la Chambre, ambassadeur de l'ONU dans les années 1970 et directeur de la CIA. Vice président de Reagan, il accède à la présidence en 1989 et déclenche deux ans plus tard le guerre de Golfe pour chasser Saddam Hussein du Koweït. Une mauvaise conjoncture économique, lui coûtera sa réélection.






42.Bill-Clinton.jpg
42. WILLIAM JEFFERSON CLINTON (démocrate) : 1993-2001

Premier président de la génération post-guerre, il accède à la Maison Blanche à l'âge de 47 ans. Orphelin de père, Williams Blythe prend le nom de son beau-père. Né dans l'Arkansas, il est élu procureur puis gouverneur dès 1979. Sa candidature présidentielle en 1992 est contestée, sa personnalité faisant débat autour de sa non-participation à la guerre du Vietnam et de ses relations extra-conjugales. Il l'emporte tout de même face au président sortant. Huit ans de pouvoir marqués par une extraordinaire croissance. Clinton reste dans les esprits le président de la prospérité. Il échoue cependant à réformer le système social et éducatif. En politique étrangère, il parraine la signature des accords d'Oslo entre Israéliens et Palestiniens, intervient militairement au Kosovo et milite pour l'entrée de la Chine à l'OMC. En 1998, il doit faire face au scandale Monica Lewinski, après avoir admis avoir eu des relations "inappropriées" avec une stagiaire de la Maison Blanche. Une procédure d'impeachment pour parjure et obstruction à la justice est lancée, mais il est relaxé.



43.George-W.-Bush.jpeg
43. GEORGE WALKER BUSH (républicain) : 2001-2009

Fils aîné du 41ème président, il n'avait pas le profil pour être un jour candidat à la présidence. Elevé dans une grande famille de politiciens et d'hommes d'affaires de la Côte Est, Bush junior n'est pas un étudiant modèle. Après avoir fait son service militaire dans la garde nationale du Texas, ce qui lui permet d'éviter d'être envoyé à la guerre au Vietnam, il s'installe et fonde une famille au Texas. Il se lance comme son père dans l'industrie pétrolière, mais sans succès. En 1988, il acquiert des parts de marché dans une équipe de base-ball et est élu gouverneur du Texas en 1993. L'emportant face à Al Gore en 2000 après un litige électoral en Floride, il doit faire face aux attentats islamistes du 11 septembre 2001 à Washington et à New York. En réaction, il intervient en Afghanistan et en Irak. Largement réelu en 2005 face au démocrate Kerry, il s'obstine en Irak laissant durer une guerre de plus en plus mal vue. Sur le plan intérieur, Bush "fait du Reagan", en baissant fortement les impôts pour les classes supérieures et en favorisant le libéralisme économique.






44. BARACK HUSSEIN OBAMA (démocrate) : 2009-2013

Sénateur de l'Illinois, l'élection de Barack Obama marque un tournant dans l'histoire des Etats-Unis, il est en effet le premier noir à accéder à la Maison Blanche. Il fait l'unanimité dans le Monde mais récupère un pays dans la tourmente après huit années de gouvernement Bush : crise financière, guerre en Irak... La tâche sera dure mais l'image du pays en ressortira forcément meilleure.














BIBLIOGRAPHIE

KASPI, André, Les Américains, Le Seuil, Paris, 2002

Le Monde 2, n°37, Paris, 30 octobre 2004