Retour sur la polémique du scanner humain

Publié le par Ludovic

rapidscan-security-products_2.jpgL’année dernière, nous apprenions que certain pays allaient mettre en place des scanners humains dans les aéroports, des outils capables de voir au travers des vêtements. Une avancée dans la lutte contre le terrorisme, mais à l’époque déjà, certaine voix s’élevaient – le scanner ne respecterait pas l’intimité des individus - et criaient au scandale, on allait voir les parties intimes de monsieur ou madame tout le monde sur un écran de contrôle et alors comment choisir la personne chargée de regarder ce défilé de stripteaseurs d’un jour sur son petit écran !

        Aujourd’hui le scanner humain refait parler de lui, suite à la tentative d’attentat sur le vol Amsterdam-Détroit, les Britanniques ont installés ces machines révolutionnaires dans les aéroports d’Heathrow (Londres) et de Manchester. Cependant l’image qu’affichent ces scanners est tellement détaillée qu’elle est jugée trop intrusive par certaines associations qui y voient une violation des droits de l’homme.

      Alors certaines questions me viennent : faire sauter un avion avec 200 personnes à bord ne violerait-il pas l’article 8 de la Convention Européenne des droits de l’Homme ? Et un terroriste transportant des armes ou des explosifs dans un avion sans intention de les faire exploser enfreint-il la foi ?

      Selon ces mêmes associations, les scanners entraineraient des dérives discriminatoires : sélection des candidats au scanner en fonction de leurs vêtements, de leur nationalité, ou encore de leur destination. Un chose est sûr il faut continuer à combattre le terrorisme et les méthodes modernes sont toutes les bienvenues !

      Si les techniques employées se modernisent, les moyens des terroristes aussi,  derniers en date, la mise en place sur des femmes de prothèses mammaires remplies de penthrite, un explosif très puissant utilisé sur le vol Amsterdan-Détroit. Cependant que les associations se rassurent, la mort au bout du téton est quant à elle impossible à détecter ni par palpation, ni par le scanner !

Lire aussi : Nu à l'aéroport, le scanner qui fait polémique


Publié dans Société

Commenter cet article