Le clip anti-web de Nadine Mo(pa)rano

Publié le par Ludovic



       C'est bientôt Noël, (d'ailleurs j'ai mis quelques guirlandes sur le blog pour faire plus festif) et à l'heure où chacun commence à faire sa liste des merveilleux cadeaux qu'il aimerai avoir, Nadine Morano, elle, a obtenu le sien : un joli clip sur les dangers de l'internet. Bon c'est vrai, elle le mérite, elle a été sage et elle l'attend depuis au moins un an.

    Un clip vidéo d'une minute, bientôt largement diffusé sur les chaînes de télé et qui a pour but de sensibiliser les individus au danger du web pour les enfants et les adolescents, réponse parfaite du gouvernement après l'affaire de la jeune fille partie en vadrouille pendant 3 jours chez un homme de 40 ans rencontré sur le net.

    Je dis sensibiliser, mais je devrai plutôt dire terroriser, car encore une fois, un peu comme dans le clip vidéo d'Hillary Clinton au milieu de la campagne présidentielle américaine, clip dans lequel elle se mettait en scène recevant un coup de téléphone au beau milieu de la nuit l'informant d'une grave catastrophe, le clip se terminait sur ces mots, si il arrive ce genre de chose, il vous faudra un président capable de réagir et de prendre les bonnes décisions.

    Et bien pour le clip de Madame Morano, c'est pareil, l'ingrédient essentiel : la PEUR ! Il faut que le citoyen est peur d'internet et de ses femmes de petite vertu montrant leur intimité sexuelle, peur d'internet et de ses vidéos violentes où le sang et la drogue sont monnaie courante, peur d'internet et de ses pédophiles aux lunettes double foyer et imperméable douteux. En résumé, pour noël, Nadine voulait une bonne vidéo rassemblant tous les plus gros clichés caractérisant internet.

    Et en plus, dans une économie en crise, avec ce genre de vidéo, Madame Morano applique la volonté du gouvernement à savoir l'aide aux entreprises, puisque son clip va forcément faire grimper en flèche les ventes de logiciels de contrôle parental et autres filtres en tous genres.





    Le danger sur internet existe bien sûr, ce n'est en aucun cas ce que je remets en question, mais encore un fois, c'est la manière dont le gouvernement procède pour informer les citoyens. Internet, c'est génial, c'est une des meilleurs inventions de ces quinze dernières années, internet, c'est l'accès à l'information, à la culture, au savoir, au voyage c'est un formidable outil de travail et ce pour toutes les catégories sociales et pour toutes les classes d'âges. Des dangers pour les enfants ? Bien sûr qu'il y en a sur internet, mais pas plus que sur le chemin de l'école, lorsqu'ils rentrent en vélo parmi les voitures, pas plus que dans la voiture de leurs parents lancées à 110 km/h sur une route limitée à 90.

    L'éducation, la responsabilité des parents, voilà quelque chose de totalement absent du beau clip rutilant du secrétariat d'Etat à la Famille.

    On apprend aux enfants à regarder à gauche et à droite avant de traverser la route, on leur apprend à dire merci, bonjour et au revoir. La technologie évolue et il faut donc les sensibiliser au nouveau dangers, leur apprendre à se servir convenablement de ce formidable outil qu'est internet. Il faut jouer son rôle de parent tout simplement et ne pas démissionner en abandonnant un enfant devant son écran seul dans sa chambre. Les parents sont là pour réguler, réglementer l'utilisation d'internet. Le clip, quant à lui,  n'y va pas par quatre chemins : internet c'est dangereux : activer le contrôle parental ! Laissez vos gamins seuls dans leur chambre, livrés à eux même pendant des heures devant leur écran, mais ne vous inquiétez pas, vous êtes de bons parents, car vous avez activez le contrôle parental. Un outil utile certes, mais uniquement lorsqu'il est bien configuré, ce dont je doute dans la plupart des cas et qui ne se suffit en aucun cas à lui même, à quand un clip pour la sécurité routière disant, roulez à la vitesse que vous voulez, c'est pas grâve, mais mettez votre ceinture !


   Alors encore un fois bravo au gouvernement et à son équipe de saltimbanques people, pour cette leçon de morale inculquée par la terreur en lieu et place d'une sensibilisation aux responsabilités des parents face aux nouveaux dangers. Et bon courage à nous, car on va surement ce cogner ce clip absurde un bon paquet de fois sur nos petits écrans !




Publié dans Politique

Commenter cet article