Sarkozy et l'engorgement des tribunaux

Publié le par Ludovic


   
       C'est maintenant un fait avéré, notre Président de la république s'est trouvé un hobbie : le jeu des poursuites judiciaires. Ces victimes : tout individu qui cherche de prêt ou de loin à nuire à l'image de sa majesté. Son acharnement est s'en relâche et personne n'est épargné : un fabricant de t-shirt, la compagnie Ryanair, la maison d'édition K&B pour la poupée vaudou à son effigie, mais aussi, l'ex-patron des RG et même un pauvre bougre qui voyant notre Président impuni après son désormais célèbre Casse toi pov'con du Salon de l'Agriculture avait eu l'idée de l'accueillir dans sa ville en brandissant une admirable pancarte faite main arborant la même réplique et de la brandir lors de son passage. Malheureusement la populace n'a en aucun cas le droit d'agir comme le fait le roi et il écopera d'une amende de 1 000 euros après avoir été poursuivi pour outrage.

    L'année se termine et elle aura donc été riche en procès présidentiels, riche surtout en ridicule. Nicolas Sarkozy n'aime pas que l'on se moque de sa petite personne et le fait savoir, mais le ridicule de ces procès à répétition ne reflète-t-il pas le ridicule de la situation élyséenne actuelle et de la peoplelisation du roi et de sa cour : N'avons nous pas assisté au mariage présidentiel avec une chanteuse dont il distribue le dernier disque lors d'un conseil des ministres, à la  promenade en amoureux chez Mickey avec des dizaines de photographes. Notre cher président ne porte-t-il pas des talonnettes de 6cm pour paraitre plus grand et donc plus fort. Et la cour : entre une ministre de la justice enceinte d'un bel inconnu, les gaffes quotidiennes d'un ex-entraineur d'hommes viriles entré en politique on ne sait comment, et Roselyne Bachelot au top de la mode too much s'affichant avec des Crocs rose aux pieds pour accueillir les champions Olympiques...Mais être un président people, c'est aussi avoir des amis peoples, que dire alors du renvoi d'un malheureux haut fonctionnaire de police qui malgré ses efforts n'a pu protéger la pelouse corse de Christian Clavier. La liste est longue, sans parler que la relève est assurée, le fiston n'est pas en reste face aux tribunaux.

    Je ne crois pas que les Guignols de l'info est encore reçu leur mise en demeure mais au rythme où vont les choses, ça ne serais tarder ! Quant à moi, j'espère que je ne risque rien avec ce billet, j'ai quand même parlé des talonnettes de sa majesté !


Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article