Nu à l'aéroport, le scanner qui fait polémique

Publié le par Ludovic



       Polémique au Parlement Européen au sujet du "Body Scanner", ce systeme déjà utilisé à Moscou, au Danemark, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et en Israël permet de détecter sur les individus tout objets métalliques mais aussi les liquides. Problème, lorsque le passager traverse le sas du scanner, il apparait complètement nu sur l'écran du controleur. Le débat fait rage à l'instar d'un député Allemand Wolfgang Kreissl-Dörfler :«Ces appareils permettent de voir jusqu'aux parties génitales, si une femme a de gros ou de petits seins», s'indigne l'élu bavarois.

    Cet appareil révolutionnaire va être mis en service à l'aéroport de Nice, et ce sera une première en France, à titre d'essai. En effet, traverserons le SAS uniquement les passagers qui le désireront. 

    Il faut avouer que la technologie avancée de ces appareils commercialisés en France par la société Visiom montre que les progrès en matière de sécurité anti-terroriste ne cessent de croître. Et puis avouons-le, qui n'a jamais rêvé d'avoir des lunettes qui déshabillent les gens quand vous les regardé ! Voilà de quoi vous aurez l'air sur l'écran :

     Certes, nous vivons dans un monde dangereux à tout point de vue, les crises financières peuvent vous mettre à la rue du jour au lendemain, les profs se font tabasser par des parents furieux (c'est ce qui c'est passé dans une école primaire de l'Hérault aujourd'hui) et les terroristes sont aux portes de nos pays occidentaux, mais ce genre d'appareil est-il réellement nécessaire pour autant, la question reste entière, pour avoir pris l'avion récemment, les contrôles sont déjà extrêmement poussés, et le résultat avant l'embarquement est plutôt risible: tous les uns derrière les autres en chaussettes (les chaussures étant dans le bac qui passent aux rayon X), le pantalon en train de descendre dangereusement pour certain, car les ceintures elles aussi doivent être mise dans le bac en plastique ! A cela s'ajoute la fouille après être passé sous le portique de détection. Alors passer un objet dangereux en fraude n'est quand même pas chose facile !
    Et puis qui vont-ils mettre derrière l'écran de contrôle du "Body Scanner", les heureux élus vont-ils devoir passer auparavant un test de personnalité ou autre étude comportementale ! Il ne s'agirait tout de même pas de payer un pervers pour qu'il se rince l'oeil à longueur de journée ! Ou alors que le contrôleur explose de rire à votre passage dans le sas. Rassurez-vous le fabricant assure que les parties génitales seront floutées et que la dignité des individus sera respectée et nous ne sommes pas dans un parc d'attractions, vous ne pourrez donc pas demander les clichés de vous en tenu d'Adam ou d'Eve, car pour une question de respect encore, elles sont détruite automatiquement après votre passage.

     Désormais à l'aéroport, il faudra donc se mettre dans le plus simple appareil pour pouvoir monter dans le leur.


Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clar 06/11/2008 15:31

Mais qu’est-ce que ça peut bien faire qu’on voie nos fesses?

Le ou la fonctionnaire derrière son écran verra passer des dizaines et des dizaines de personnes, elle ne sait pas à qui elle a à faire, ou l’aura oublié aussitôt; elle n’a cure de la forme de nos seins, de la longueur de notre pénis, de nos bourrelets, elle n’est là que pour détecter des objets suspects. De plus, l’image ressemble plus à une radio, genre radio des poumons, qu’à une véritable photo.

Franchement, ceux qui ont ainsi peur ou honte qu’on voie leur corps, plutôt que de pousser des cris de vierge effarouchée, feraient mieux d’aller se faire soigner.
Comment ont-ils bien pu être élevés pour en arriver là?
Pourquoi leurs parents leur ont-ils créé de tels complexes et inhibitions?

Voir ça au XXIè siècle dans un pays censé être laïque, et à la sexualité dite “libérée” franchement, on croit rêver, ou plutôt cauchemarder.
Existe -t-il de peur plus débile que cette phobie de la nudité, qui tourne à la peur panique chez certains?