Tour de France : la course au dopage

Publié le par Ludovic

   

    Encore un cas de dopage dans le Tour de France, cette fois-ci c'est le coureur autrichien Bernhard Kohl, meilleur grimpeur du Tour de France 2008 et troisième du classement final qui a été controlé positif à l'EPO de troisième génération ! Attention "troisième génération ", c'est pas n'importe quel EPO visiblement le dopage c'est comme la haute technologie, tous les six mois cela évolue ! Mais alors quel avenir pour le Tour de France, comment les coureurs peuvent se sentir fiers de leur performance, sans se douter une seconde, que tout le monde se demande déjà si le malheureux n'est pas dopé !! Aucun intérêt je pense pour les fans de la petite reine de regarder une course si tout le monde n'a pas les même chance et que la performance des leaders n'en est pas vraiement une !

    La solution serait peut-être de faire le classement qu'a partir du dixième, considérant que les dix premiers sont forcément sous influence et donc par conséquent éliminés, ou alors la généralisation et donc la légalisation du dopage, au moins dans ce cas, tout le monde à les mêmes chances de gagner et on ne mesurerait plus la performance humaine mais la performance des produits de diverses générations. Et puis plus besoin pour les coureurs de se piquer en cachette, tout le monde ferait la queue pour avoir sa dose de potion magique un peu comme des infatigables Gaulois devant le chaudron de Panoramix. Je vois d'ici le tableau !

    Des coureurs survitaminés, des organisateurs qui se battent, des équipes qui se retirent, un vainqueur dont tout le monde se fout, tous les ans on nous dit que le Tour c'est du sérieux et pourtant à chaque fois, c'est la foire, mais j'y pense,  pourquoi pas autoriser les vélos électriques ?  No comment !

Publié dans Sport

Commenter cet article